Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 16:37

Pour la deuxième fois je participe aux championnats de France cycliste des élus. En effet je peux toujours y participer car je suis conseiller municipal.

Il y a deux courses, le matin un contre la montre sur 11.5 km; l'après midi une course en ligne de 60 km sur quasiment le même circuit avec une petite variante au début.

Comme le circuit est court et commence tout de suite par un faux plat et une côte, l'échauffement est primordial. Je suis le dernier à partir à 10h28.

De plus je ne veux pas faire la même erreur qu'au régional de Guiscard où j'avais explosé dans la première côte.

Je trouve une place à 200 m du départ devant une maison où les habitants me regardent avec curiosité.

J'installe mon home trainer sur le trottoir et je fais tourner les jambes pendant 45 minutes. Je fais quelques exercices de fractionné pour faire monter le coeur. Je ne veux surtout pas encore exploser au bout de 2 minutes de course.

Çà y est il est temps de se présenter à la rampe de lancement, en faisant un petit tour pour me concentrer sur ma course.

Le speaker est une femme, cela change, et la personne qui nous maintient au départ est un ancien cycliste. Il est plus doué que celui de 2011 où j'avais failli tomber.

3,2,1, c'est parti . J'ai tellement dans la tête , l'erreur du régional qu'en fin de compte je monte la côte trop lentement, le coeur ne monte pas beaucoup. Mais sur le faux plat en haut je suis à bloc.

La descente est technique , il y a de nombreux virages serrés. Dans un virage , je sors un peu trop rapidement, je me fais une grosse frayeur. D'ailleurs un cycliste est tombé plus tôt dans la matinée dans ces virages. Il a bien dégusté; dans la soirée on nous a indiqué le diagnostic: clavicule , 8 côtes et le bassin cassés.Il avait été évacué à l'hôpital.

Sur la partie plate, cela se déroule plutôt bien , mais je rate une relance en restant trop longtemps en position aéro. Sur le dernier km je donne tout , le coeur monte à son maximum. J'ai parcouru les 11.5 km en 18 minutes 31 secondes et 47 centième trés précisemment. Avec le chronométrage électronique il n' y a pas d'erreur possible. Cela fait une moyenne de 37.3 km/h, je termine donc cinquième. Le troisième est 25 secondes devant. J'ai perdu trop de temps dans la montée.

Il est donc 11 heures lorsque je me présente aux cabines de massage. En effet, il   trois masseurs kiné présents. Après une petite attente de 10 minutes, me voilà sur la table. Des exercices d'étirements et un massage des jambes et du dos me font un bien fou. Je n'ai plus aucune courbature.

Un bon déjeuner vers 12h, me laisse largement le temps de digérer avant la course en ligne prévue à 15h30.

En attendant je me détend dans la voiture, les jambes en l'air sur le tableau de bord.

Vers 14h30, je remonte sur le vélo de course, le laisse le vélo chrono dans la voiture . Je m'échauffe en me promenant dans Lillers , j'arrive même à me perdre; je dois demander mon chemin à des jeunes en VTT qui se marrent bien.

15h15, c'est l'appel par le speaker, qui est l'adjoint de Monsieur Mangeas bien connu. Monsieur Thierry Adam parrain de ces championnats est venu nous voir. En effet 3 groupes doivent partir à 5 minutes d'intervalle; les 300 qui ont moins de 40 ans, les 400 qui ont moins de 50 ans et les 500 qui ont moins de 60 ans dont je fais parti.

Nous devons donc parcourir 6 tours ; soit 60 km.

Comme j'en ai l'habitude, je vais vous décrire tour par tour cette course en ligne.

Premier tour:

Le début du circuit est un faux plat puis la côte se présente à nous, on roule relativement lentement mais je remarque que celui qui a un maillot avec le liseré tricolore la monte facilement.  Dés la légère descente avant un coup de cul cela s'accélère franchement. Il y a déjà 1 ou 2 lâchés. Après le virage à 90° , c'est la descente avec des virages serrés, cela visse , nous roulons très vite. Le peloton s'étire fortement tellement la vitesse est importante. Et oh surprise à 1 km de la fin du premier tour , nous rattrapons les 400 partis 5 minutes plus tôt. Apparemment , ils avaient décidé de rouler tranquillement un tour.

Deuxième tour:

Dés le début , vexés peut être, par notre retour, le rythme s'accélère. la côte se monte à un rythme infernal. Mon rythme cardiaque reste pendant 3 minutes à 100% de la Fcm. Je me défonce tellement, que j'ai envie de vomir. Mais je ne veux pas sauter, je reste coller au peloton même si un petit trou se forme. Je serre tellement les dents que j'ai mal à la mâchoire. Mais ouf je le bouche avec l'aide d'un autre cycliste. La descente est vertigineuse car j'ai à peine le temps de récupérer. Sur la partie plate , avec les relances après chaque virage, le rythme cardiaque reste encore à prés de 98 % de la Fcm. J'ai encore une forme de nausée, mais je dois rester avec eux.Le peloton s'amenuise, mais je ne peux en aucun cas le remonter. Je subis la course, c'est déjà un exploit d'être encore là.

Troisième tour.

Comme je le pressentais cela se calme un peu, il faut souffler. Mais je n'arrive pas du tout à être dans la première moitié du peloton. Je me dis que tout va se jouer au début du quatrième tour dans la bosse. Je reste le plus possible bien à l'abri. dans un virage je joue des coudes pour passer, nous sommes à plus de 40 km/h. ça passe mais l'autre saute n'arrivant pas à suivre . Sur ce coup je m'aperçois que je suis dernier du peloton. Les cyclistes sautent un à un .Je suis un peu inquiet de mon sort.

Quatrième tour:

La montée de la bosse est monstrueuse. Les favoris attaquent, le peloton réagit , il est toujours composé d'un mélange de 400 et 500. je donne tout pour ne pas être lâché. Je reste dans le rouge très longtemps et heureusement, le peloton s'aperçoit que les favoris ne pourront plus être repris.Ouf le rythme ralentit, mon objectif est donc de tenir jusqu'au bout !

Cinquième et sixième tour:

On sent une certaine lassitude , mais la vitesse reste tout de même importante. A 2 km de l'arrivée les 400 qui doivent faire un tour supplémentaire, laissent passer les 500. Le sprint est lancé, je n'ai plus beaucoup de force. J'arrive quand même à en doubler 2 sans plus, je n'ai plus de jambes.Je n'ai pas eu mon résultat officiel qui devait être donné par la puce. Entre 10 et 15 ?

J'attends avec impatience la publication des résultats. Je suis 14 ème à 3'05'' du premier.

Par rapport à l'année dernière je suis en net progres, j'avais sauté dés le premire tour, et je remarque que le rythme est toujours resté élevé. Ce n'est pas comme les courses de l'UFOLEP catégorie 4, où le rythme n'est pas constant, on est même capable de rouler à 25 km/h sur du plat!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Compétition
commenter cet article

commentaires

fred 17/09/2012 08:24

Hé bien ça m'a l'air de s'être bien passer bravo à toi. Et sans doute que dans ce type d'épreuve CLM il faut aussi engranger de l'expérience. Top 3 l'année prochaine ?

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact