Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 12:00

WP_000912.jpgCe dimanche 13 mai, j'ai participé à mes premiers championnats Ufolep Somme à Salouël: la commune où j'habite et où je suis conseiller municipal. je me devais donc d'y participer.Sur la photo, ma maison est juste à droite, à gauche c'est le golf.

 Ainsi la ligne de départ/arrivée était située à moins de 100m de la maison. Comme l'a répété à plusieurs reprises le speaker au podium: je suis le régional de l'étape.

Au vu de la liste des participants de ma catégorie d'âge ( 29 cyclistes ), je ne me fais pas beaucoup d'illusion sur mon classement final. En effet de nombreux cyclistes sont dans des catégories supérieures à la mienne ( de nombreux 2 et 3 alors que je suis en 4 )

Le parcours que je connais par coeur, car je l'emprunte chaque fois que je prends mon vélo, est particulièrement sélectif. Cela sera d'ailleurs celui du national 2014; car le club cycliste de Salouël a obtenu récemment l'accord de les organiser.

Compte tenu du nombre important de titres à décerner et de la longueur des parcours proposés, la course des 50-59 ans mélangés avec ceux des + 60 ans est prévue à 9h10.

Dès 8 heures je vais chercher mon dossard ( 159 ) et je vais faire un tour d'échauffement sur le circuit de 11km. Il ne fait pas bien chaud ( 3°C) mais le soleil est présent, il nous réchauffera bien vite. Le vent nul à 8h au nord montera assez vite. Il va vite me gêner dans cette course.

Je retourne à la maison pour me mettre en court et déposer tous les objets inutiles ( pompe, chambre...)

Comme toujours je vais vous décrire ce que j'ai ressenti lors de cette course; et comme je l'ai déjà dit, ce n'est pas obligatoirement la réalité de la course vue de l'extérieur. Cela permet à certains lecteurs de mon blog qui ont vu la course d'apprécier la différence d'interprétation entre les 2.

Je raconte donc tour par tour ces championnats qui en compte 6 soit 66 km., distance nettement supérieure à nos courses habituelles.

Premier tour:

Les premiers 500m sont neutralisés par la voiture ouvreuse. Dés le rond point cela accélère fortement, le peloton s'étire, les meilleurs passent déjà devant.

la longue montée est trés éprouvante , je dois tenir avant le basculement vers la vallée qui se fait à une vitesse vertigineuse. La relance au retour vers Salouël se déroule plutôt bien , dèjà une échappée se forme mais je n'arrive pas à savoir exactement ce qui se passe. La montée dans le lotissement où j'habite est faite à une allure inconnue pour moi jusqu'à maintenant. En effet lorsque je rentre de mes sorties vélo, je la fait toujours à faible allure pour récupérer un peu. Mais cela passe toujours. Le virage vers la ligne d'arrivée avec le vent dans le dos est donc aborder en compagnie du peloton.

Deuxième tour:

C'est le plus rapide, je vais tenir encore sur 8 km , avant de sauter non pas dans la côte ( mes bonnes dispositions en montée n'ont tout de même pas disparues ce jour ) mais au retour vers Salouël dans la partie descendante contre le vent. A plusieurs , nous essayons de revenir mais nous lâcherons vite prise , nos efforts sont vains.

Troisième tour.

Nous formons ce que nous pouvons appeler un gruppetto, l'allure baisse vraiment d'un ton. Les km s'avalent plus facilement même si je suis devant , c'est le tour de circuit qui est le plus anodin.

Quatrième tour.

Nous rattrappons les filles parties 8 minutes plus tôt, c'est leur dernier tour. Nous les doublons et elles prennent nos roues. Pour éviter de fausser le résultat, nous décidons de ralentir et nous leur demandons de passer devant. nous les suivons jusqu' à la ligne d'arrivée, j'assiste donc au sprint final juste derrière elles! Soralia va gagner.

Cinquième et sixième tour.

Sur la lancée des filles ,Lucien et moi du même club décidons de partir devant, car notre groupe est trop lent. Nous effectuons donc les 2 derniers tours soit 22 km devant à une bonne allure celle de notre niveau GS.

Etant le local du jour, je passe devant, je finis donc 20 sur 29 participants qui ont tous fini. Je ne finis donc pas dernier, maigre consolation.

Mais le niveau des championnats est vraiment différent de celui des courses, comme je disais en titre: un ton au dessus. Mais j'ai tenu 2 tours soit nettement plus que l'année dernière où je sautais dés la première difficulté lorsque je courais dans une catégorie suipérieure.

J'espère que cela me donnera du tonus pour les prochaines courses.

Place au stage montagne pour le week end de l'ascension.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Compétition
commenter cet article

commentaires

Gilles37 01/07/2013 01:17

Merci pour ces commentaires, j'y ai appris que le national 2014 se tiendrait dans ta région ;)
Courage pour tes prochaines courses !

gautier 17/05/2012 19:08

Salut Guy,
pas mal du tout face à des coureurs de catégories supérieures ! je suis déçu de ne pas avoir pu me libérer pour assister à ta course, ce sera pour une prochaine fois ;-)

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact