Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 15:00

Ce samedi 24 mars 2012, j'ai participé à ma deuxième course de la saison à Airaines: petit bourg de la Somme situé à 30 km à l'ouest d'Amiens.Il a fait un temps estival, soleil et chaleur étaient au rendez vous, cela devient d'ailleurs de moins en moins exceptionnel ce genre de temps. Est ce le changement climatique ? Pour nous les cyclistes , c'est du tout bon.

Je suis arrivé particulièrement confiant pour cette 2ème course, je sais que je suis dans l'allure.

L' échauffement de 30 minutes environ me permet de découvrir le parcours. C'est encore une fois un circuit en forme de triangle. La première partie est composée d'une bosse puis d'un faux plat sur le plateau Picard "vent contre". Au virage à droite qui a été d'ailleurs bien balayé par les organisateurs, nous aurons le vent dans le dos: ça va visser. La dernière partie est une longue descente avec une route en bonne état légérement sinueuse mais d'une parfaite visibilité. Arrivés en bas, le dernier virage à droite avant la ligne d'arrivée laisse penser que seuls les 10 premiers pourront gagner si il y a un sprint.

J'ai le dossard 42.WP_000841.jpg Notre équipe est forte de 12 coureurs pour un peloton d'environ 50 coureurs. nous n'arrivons jamais à avoir le nombre exact, compte tenu des inscriptions de dernière minute.

Premier tour.

le départ est du type lancé, une voiture ouvreuse nous amène doucement sur le circuit, elle nous distancera au milieu de la bosse de départ. La montée se fait très facilement, je suis bien sûr gêné par les autres coureurs car je suis en fin de peloton. DSC_0670.JPG

Au premier virage , la relance est beaucoup plus forte que je ne le croyais; j'ai douté même de pouvoir rentrer dans le peloton. A ce moment je me suis posé beaucoup de questions. J'avais l'impression de ne pas avoir de jambes et que j'allais sauter dés le premier tour. Encore une nouvelle désillusion ? Je m'accroche , à la deuxième relance le scénario se répète; je me dis "si je suis jusqu'au 2ème tour" , dans la bosse je passe devant coûte que coûte.

Entre temps une échappée se forme déjà avec 3 coureurs de mon équipe .

Deuxième tour.

La bosse se passe aisément, je remonte le peloton sans aucune difficulté et je me mets aux avant postes que je ne quitterai plus de toute la course. Devant les relances sont faciles: on ne ralentit quasiment pas.

L'échappée n'est pas franche; il y a des hésitations au sein de notre équipe. On contrôle comme on peut la course mais l'écart reste stable.

Troisième tour.

La bosse s'avale aisément , j'ai l'impression de m'amuser à voir les autres cyclistes scotchés à la route. Mais la course hésite . Les autres équipes réagissent, il y a  des contres: je suis toujours là pour aller les reprendre. Nous discutons entre nous et je confirme que j'aiderai mon équipe sans difficulté; de toutes façons la bosse est au début du circuit trop loin de l'arrivée; je n'ai donc aucune chance surtout si il y a un sprint; vu mon petit gabarit. P1070298.JPG

Quatrième tour.

Tout va bien , j'adore cette bosse. Les cyclistes qui me doublent dans la descente qui me rend toujours fébrile, je les dépasse sans difficulté dans la bosse. aux avant postes , on laisse partir un coureur de l'USCA , qui est en forme voyant l'échappée devant pas trop certaine. Il a eu d'ailleurs raison, car il a gagné la course. Il s'agit de Lucien. Il quittera ce groupe à 3 tours de la fin pour s'envoler vers la victoire.

Cinquième tour.

Notre équipe contrôle la course, on va chercher toutes les attaques. Dans la bosse , un excellent cycliste de Sailly Flibeaucourt ( Joël ) attaque . J'arrive à aller le chercher ; cette bosse me plaît vraiment bien. Cela permet au peloton de revenir; la victoire est à nous.

Sixième tour.

Il y a quelques escarmouches sans risque.

Dernier tour.

Dans la descente juste avant l'arrivée, ca roule fort. Je suis fébrile et je suis doublé de 5 je me retrouve au milieu du peloton je termine dans les 20 : dommage.

Conclusion:

La forme est là, même si j'ai eu une petite frayeur au premier tour, j'ai su me reprendre. La bosse je l'ai avalée sans souci. J'ai même était félicité par mon club qui m'ont tous dit que j'avais nettement progressé et qu'avec une bosse à l'arrivée: j'avais toutes mes chances.

Il faut que je me làche dans les descentes et réussir à dominer mon appréhension.

Mais je le dis fort, j'ai pris vraiment du plaisir lors de cette course.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Compétition
commenter cet article

commentaires

Cigogne 26/03/2012 09:03

Vraiment super ce genre d'articles, avec la course vue de l'intérieur. Souvenirs, souvenirs et encouragements. Tu finiras bien par décrocher un classement.

Alexandre 25/03/2012 22:19

Comme quoi l'entrainement paye toujours. Bientôt dans les échappées Guy !

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact