Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 11:55

Ce samedi 14 septembre , je participe à la Ronde Picarde la seule cyclosportive de la Somme.

Hélas le temps n'est pas top, au contraire des années précédentes. J'avais de bonnes ambitions mais les circonstances vont tout bouleverser .

Nous sommes donc 2 dés le départ Jean François et moi et nous avons décidé de la faire ensemble.

Le déroulement de cette épreuve est divisé en deux parties.

Comme nous sommes arrivés à 7h45 soit 1/4 avant le départ; nous sommes très mal placés , il y a des centaines de cyclistes devant nous ( je l'estime à 800 ).

Allez top départ , JF et moi décidons de foncer afin de remonter au maximum le peloton.

Nous doublons des centaines de cyclistes, c'est impressionnant. Vis à vis des cyclotouristes nombreux, les qualités de coursier sont un avantage.

Après une dizaine de km se présente la première difficulté: la côte de Bellifontaine.

Je m'arrache la gueule pour la monter, j'arrive à me surpasser. Arrivsé en haut nous nous prenons le vent de face qui est déjà fort. En effet la pluie annoncée s'est transformée en un vent d'ouest soutenu. Il faut savoir prendre des roues pour bien se protéger.

La deuxième côte est identique: c'est le point haut de la cyclosportive: Limeux ou se situe le relais de télévision : nous passons au pied.

On continue sur un rythme d'enfer, JF bouche les trous je suis , je prends même des relais.

Ce jeu à saute mouton entre les groupes qui se sont formés , nous propulse à l'avant. Nous apercevons Jimmy Casper puis la tête de course. C'est grisant.

Nous commençons à souffrir. Je cherche à m'économiser d'autant que le vent de face ou 3/4 face est exigeant.

J'arrive à sauter dans la roue d'un petit groupe qui roule à bonne allure. je regarde mon compteur qui oscille entre 40 et 42 face au vent. J'ai mal aux jambes car je tire un plus gros braquet pour éviter de faire trop monter le cœur.

Dommage qu'un cycliste qui nous rattrape ( il est très fort ) qui après avoir récupéré derrière moi, prend la tête et fait accélérer le petit groupe de 2 km/h. C'est trop rapide pour moi, je saute. Je me laisse rattraper par le groupe suivant où se trouve JF.

On commence à ressentir la fatigue, au détour d'une nouvelle montée, nous sommes obligés de lâcher prise et de rester dans la deuxième partie du groupe qui s'est scindé en deux.

Puis dommage je crève, la réparation est laborieuse, JF qui s'est arrêté pour m'aider en profite pour récupérer.

Nous voyons passer un nombre important de groupes , ça me donne un coup au moral; la possibilité de faire un bon temps s'échappe.

Nous repartons vers Ault; nous essayons de faire le maximum, je prends quelques relais pour accélérer.

Et puis , nous commen9ons à payer nos efforts du début, j'arrive à suivre des groupes mais JF me dit qu'il est sec. Il est hors de question de le laisser seul; nous continuons notre périple jusqu'au ravitaillement au Hourdel . Je ne me suis jamais autant retourné que ce jour là; j'ai du faire quelques écarts.

Après une pause bien méritée, nous rentrons vers Eaucourt, le vent est dans le dos. La moindre dénivelée fait mal. Nous rentrons à la maison ensemble inséparables même dans l'adversité. Pour une fois que je peux le faire. Cela aussi c'est le vélo plaisir.

Je termine la course ( 131 km ) en 4h45, nous avons le brevet d'argent.

En conclusion je retiendrai nos 70 premiers km où j'ai su me surpasser; et la fin de la cyclosportive dans mon rôle de grand frère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact