Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 16:08

.

.

.

Dimanche 27 avril, je participe à ma cinquième course de la saison à Rumigny village situé à 5km de la maison. Le circuit ressemble a celui du départemental du 4 mai. C'est une bonne répétition. Comme c'est la première année qu'elle existe, je la baptiserai bien par une victoire.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 20:02

.

.

Ce lundi de Pâques je participe à ma deuxième course du weekend Pascal. Il s'agit d'Epaumesnil, petit village à 40 km d'Amiens.

Le circuit est long, plus de 11.2km, avec une cote plutôt roulante sur 2 km avec une partie plus pentue de 300m seulement. Notre catégorie doit la parcourir 5 fois et nous sommes 72 au départ.

Comme je l'ai déjà procédé par le passé, je vais vous décrire la course tour par tour.

Premier tour

Nous démarrons tranquillement par une descente vent de face. Après un zigzag et une petite bosse nous roulons sur une route étroite avec du vent de coté. Compte tenu du nombre de cyclistes et de ma place au milieu , cela ne me plaît pas du tout.

Nous finissons la descente en traversant un village avec une succession de 4 virages. C'est un peu chaud.

Au début de la longue montée vers la ligne d'arrivée, étant mal placé, je ne peux pas participer au prix du MG, mais je remonte le peloton.

Deuxième tour.

La petite route avec le vent de coté se passe un peu mieux mais je me dis qu'il faut être moins nombreux car dans la descente avec les 4 virages cela risque d'être chaud.

Je remonte encore le peloton pour être enfin bien placé au début de la côte.

Je décide d'attaquer pour être devant et marqué des points au MG , je passe en 3 ème position, je poursuis mon effort jusque la ligne pour entendre mon nom prononcé par le speaker ( Dominique que je connais bien ). Une partie du peloton saute. Mais quelques cyclistes qui avaient pu revenir sautent ensuite dans la partie vent de coté: une belle bordure.

Ca y est nous ne sommes plus qu'une trentaine de cycliste. Je suis content les virages dans le village se passent plus facilement. Les meilleurs sont devant et j'en fait partie.

Troisième et quatrième tour

Le rythme s'accélère. En effet la vitesse augmente a chaque tour , nous passerons de 33 à 35 de moyenne entre le début et la fin de la course. Aucune échappée n'arrive à se faire.

Au milieu du 4ème tour, un cycliste chute. Je dois rouler dans l'herbe pour l'éviter. Par contre ceux qui sont devant en profitent pour accélérer. je dois m'employer pour revenir et je ne suis pas seul, j'ai 4 coureurs dans ma roue et aucune aide. J'y ai laissé quelques plumes.

Cinquième et dernier tour

Après une montée encore rapide, la partie vent de coté se passe plutôt bien.

Par contre certains prennent des risques dans la descente pour être bien placés au début de la dernière montée. Je suis aisément mais pour le sprint final je suis un peu gêné car je n'ose pas m'imposer. Je fais 15.

J'en tire plutôt un bon bilan. Je dois toujours travailler le début de mes courses pour être devant et mon placement au dernier km pour vraiment participer au sprint pour espérer gagner.

Je n'ai pas trouvé de photo de la course sur internet , ce n'est que partie remise.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 20:06

.

.

.

Aujourd'hui, j'ai participé à ma première course FFC Pass cyclisme de la saison. Hasard et bizarrerie de la FFC , Jean François et moi , nous nous retrouverons dans la même catégorie D4.

Nous faisons un bon échauffement sur le circuit , car notre course est la première de ce bel après midi de courses à Saint Riquier prés d'Abbeville dans la Somme.

Nous ne sommes que 22 au départ; cela est du surement à la fantaisie des catégories FFC. En D4 nous retrouvons des coureurs UFO 2 3 et GS de 25 à 55 ans.

Pour changer de l'habitude je suis sur la ligne de départ avec mon co-équipier du club Team Samar Cyclisme et non derrière.

On est vraiment superbes dans nos belles tenues du Team Samara Cyclisme

On est vraiment superbes dans nos belles tenues du Team Samara Cyclisme

Dés le début de ma course qui consiste à faire 24 fois le tour de 1.7km, cela démarre fort. Philippe, que je connais, part sur les chapeaux de roue. Mon cœur explose, il monte a plus de 200 bpm pour pouvoir suivre le rythme ( je vous rappelle que j'ai 55 ans ).

le deuxième tour se fait à la vitesse moyenne de 39 km/h. C'est une vitesse que j'atteins rarement.

Les tours suivants sont quasiment identiques, je subis la course. Jean François voit que je suis juste et vient m'encourager et me demande de remonter le peloton. Je m'exécute et au 8ème tour je suis dans les 5 premiers.

Au 10ième tour, 2 coureurs placent une attaque , je saute dans leurs roues, je suis tout de même un peu juste, je n'arrive pas à prendre de relais, le peloton s'étire et se coupe en 2 mais la différence ne se fait pas.

Au tour suivant dans la contre attaque , je ne peux que subir , je reste dans les roues , le peloton éclate en 2, les meilleurs devant. ( les UFO 2 ).

Vers le 15ème tour , nous voyons 2 coureurs qui ont été lâchés par le premier peloton. Nous les prenons en chasse , je participe un peu mais c'est aux coureurs du club local de faire le travail, ils n'ont pas de co-équipiers devant et sont 4 avec nous. Ils n'ont pas été vraiment brillants, ils étaient résignés. je pense qu'ils ont couru pour être le 1er du club.

Nous mettons donc 5 tours pour revenir.

Durant les 3 derniers tours les cyclistes du club local attaquent chacun à leur tour, je vais systématiquement les chercher.

Dans le dernier tour, je suis mal placé au dernier virage pour participer au sprint. Mais je décide de m'arracher pour dépasser la seule fille du groupe: Marion. Elle avait gagné la course d'Airaines où j'avais fini 9. Bien qu'elle soit 10m devant moi, j'arrive à la dépasser sur la ligne d'une demie roue.

La course de prés de 41 km se fait en 1h06, soit à prés de 37 de moyenne, malgré le vent de face sur la moitié du parcours. Je termine 17

Je suis plutôt content de ma prestation, car j'avais encore dans les jambes mon semi marathon de dimanche dernier, et sur les 22 coureurs, 17 sont dans une catégorie supérieure à la mienne en Ufolep.

Je pense que j'ai progressé avec mes entraînements plus spécifiques qu'en 2013. J'ai d'ailleurs nettement moins de km au compteur. C'est la qualité qui compte et non la quantité.

Vivement donc, ma prochaine course qui se déroulera à Epaumesnil; il y a un prix du meilleur grimpur.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 19:47

.

.

.

Ce dimanche 13 avril, j'ai participé à mon premier grand semi marathon international: celui de Vienne en Autriche.

J'étais accompagné de Martine, pour en faire aussi un long weekend de tourisme.

C'est un projet que j'ai bâti depuis plus de 6 mois. Je vais aller de surprise en surprise; cela n'a rien à voir avec les courses locales comme celle de Salouel que j'ai fait le 16 mars dernier avec un temps de 1h54.

Donc dés le vendredi 11 avril, nous nous envolons vers Vienne en Autriche à bord d'un vol d'AirBerlin.

Devant le terminal T3 de Roissy

Devant le terminal T3 de Roissy

Dès le vendredi après midi nous allons chercher notre dossard et le samedi matin, nous visitons la ville de Vienne. J'ai mix deux photos qui résument notre visite.

Je n'en dirai pas plus car l'objet de cet article n'est pas de parler de tourisme.

Le quartier hundertwasser, le palais impérial et devant le hall d'accueil avec les membres du groupe de l'agence de voyage.Le quartier hundertwasser, le palais impérial et devant le hall d'accueil avec les membres du groupe de l'agence de voyage.
Le quartier hundertwasser, le palais impérial et devant le hall d'accueil avec les membres du groupe de l'agence de voyage.

Le quartier hundertwasser, le palais impérial et devant le hall d'accueil avec les membres du groupe de l'agence de voyage.

J'ai donc le dossard 26711 pour le semi marathon. Nous sommes plus de 16000 à y participer.

J'ai déjà une mauvaise surprise, je suis dans le sas 4 qui correspond aux coureurs entre 2h et 2h15, je pensais être dans le 3 ( 1h45, 2h ). Cela aura une grande importance compte tenu du nombre de participants ( plus de 42000 toutes courses confondues ).

Après la visite du samedi matin, nous nous reposons toute l'après midi car le piétinement des visites n'est pas le top pour nous préparer.

Donc dés le dimanche matin, nous déjeunons à 6h et nous partons de l'hôtel vers 7h30 pour nous rendre au départ en métro.

Dans le hall de l'hôtel

Dans le hall de l'hôtel

Nous arrivons vers 8h sur le départ en face de la cité de l'ONU au delà du Danube sur une avenue aussi large que l'autoroute A1.

Je décide de mettre une tenue plus chaude car il fait froid. Je mets un polo fin sous le débardeur et par dessus l'ensemble un vieux maillot que je jetterai au départ.

Je me change dés la sortie du métro, Martine m'aide ( je suis de dos en rouge ).

Je me change dés la sortie du métro, Martine m'aide ( je suis de dos en rouge ).

Avec un membre du groupe je me déplace vers le sas 4. Les gens sont très disciplinés, nous sommes les premiers du sas et nous patientons 45 minutes avant le départ des élites.

9 minutes plus tard nous nous élançons derrière , tout est parfaitement chronométré. Le maillot est jeté sur le coté à la demande du service d'ordre pour éviter qu'il encombre la chaussée

Je me lance donc en tête sur le pont du Danube , ca me fait tout drôle de me retrouver sur cette large avenue ( 3 voies par coté de circulation ) devant pendant prés de 500 m.

Mais ce n'est que le début d'une galère non pas physique mais pour se frayer un chemin entre tous ces coureurs.

Mettre prés de 42000 personnes sur le circuit dont 16000 pour le semi marathon, cela relève de l'exploit.

Donc dés que l'ensemble des sas se réunissent au bout de 3 km, il y a des phénomènes de ralentissement.

Si j'accélère un peu , je dois zigzaguer ou même carrément pousser d'autres coureurs. Un phénomène de courir à la même vitesse que la vague me saisit. Je m'en aperçois car j'ai gardé le Garmin dans la main car il indique des allures autour de 5'45'' au km ce n'est pas terrible.

Au niveau des ravitaillements c'est le délire. Comme des milliers de coureurs sont passés avant moi, il y a un véritable tapis à terre de verres en plastique écrasés. Comme tout est mouillé il faut être prudent . De plus même si on ne veut pas s'arrêter, on est obligé de ralentir car les coureurs passent dans tous les sens. Quand je passe donc ravitaillement mon allure baisse encore à 6' au km.

Au 12ème km, j'ai un terrible mal au ventre , je pense devoir abandonner. Heureusement cela ne dure que 2 minutes.

Au 16ème km je passe prés du palais impérial où Martine est venue se placer. Elle m'encourage et je lui fais signe. elle me dira après que je n'avais pas l'air fatigué.

Le temps se refroidit nettement, il pleut légèrement. Avec le vent dans ses larges avenues , j'ai même un peu froid. heureusement que j'ai gardé un maillot sous le débardeur.

Les derniers km sont enfin plus rapides, je descends en dessous des 5' au km et le dernier km est nettement plus rapide ( autour de 4'30" ) Je sprinte pour enfin en terminer en 2h 02 minutes et 1 seconde.

Semi marathon de Vienne

J'étais dans le sas 2h 2h15 et je fais un temps de 2h 02. En fin de compte on fait le temps de son sas, car on subit l'allure du groupe.

Je termine 7487 au scratch sur plus de 16000 participants et 287 dans ma catégorie ( hélas je ne trouve pas le nombre de coureurs de mon âge ).

Je ne regrette pas d'avoir fait ce semi marathon à Vienne; c'est une bonne expérience. Cela m'a permis de voir vraiment les conditions d'un grand événement international.

Il y avait un monde fou sur le bord de la route, le lendemain, la presse locale l'a estimé à plus de 600000.

Hormis mon épouse qui m'a encouragé, je ne retiendrai que la présence d'une sœur qui encourageait les coureurs et qui a croisé mon regard à environ 3 km de l'arrivée. J'ai terminé la course avec une belle euphorie.

Après l'arrivée, je récupère ma médaille de finisher , mon ravitaillement et mon sac de consigne pour me changer au plus vite et donc ne pas avoir froid. Je rentre à l'hôtel par le métro. Je n'ai pas faim, mon estomac est un peu noué mais après une douche bien chaude je fais une sieste.

Mes compagnons de voyage ont tous finis , je noterai la bonne performance d'Annie qui termine le marathon en un peu plus de 4h et qui finit 10ème de sa catégorie: la classe.

Maintenant que j'ai fait 2 semi marathons, je vais tenter dés l'hiver prochain un vrai marathon. J'ai reçu de nombreux conseils pour réaliser cet objectif de mes compagnons de voyage qui ont tous à leur actif de nombreux marathons.

Je ne manquerais pas par le biais de ce blog de vous narrer cette nouvelle aventure. En attendant, place aux compétitions de vélo jusqu'en septembre.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 16:56

.

.

.

Course de Bichancourt. Samedi 29 mars , je participerai à une course dans l'Aisne qui m'avait plu en 2013. Le temps s'annonce beau et agréable ( 18°C) soit nettement différent que l'année dernière où il avait fait froid. Le nombre de participants inscrits à ce jour est de 44.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 20:22

.

.

.

Ce samedi 22 mars 2014, je participe à ma première course à Airaines petite ville à 30 km à l'ouest d'Amiens. Nous sommes 72 au départ, soit un beau peloton.

Le parcours est court: 6 tours de 7.3 km avec une cote pour sortir du village d'Airaines soit 44 km que nous ferons en 1h20. C'est vraiment peu et trop court; il faudrait que les organisateurs rallongent les épreuves.

Au tour d'échauffement, le temps se gâte, je subis une belle averse de grêles. La température tombe à 5 degrés, comme je suis en court, mes jambes piquent, je grelotte car lors de la descente vers le village je me prends tout dans la tronche.

Je suis obligé de retourner dans la voiture pour me réchauffer, le moteur tournant. Heureusement au moment du départ le soleil revient et nous accompagnera toute la course. Pour les autres catégories, ils n'auront pas cette chance et subiront des averses.

Au premier tour, la montée est neutralisée, puis en haut vent dans le dos cela accélère franchement, mais tout le monde suit; je suis plutôt en fin de peloton.

Pour le deuxième tour, les hostilités commencent, je suis mal placé, le peloton s'étire, les coureurs me gènent pour la montée que j'avale facilement. Avec un autre cycliste que je sais bon grimpeur, on se dit qu'il faut s'arracher et remonter tout le peloton pour éviter de sauter. La moitié du peloton saute à ce moment. Notre effort paie; nous sommes dans la bonne partie du peloton.

Au troisième tour, une échappée de 4 coureurs se forme, mais je ne peux rien faire je suis encore sous le coup de la récupération du second tour.

Au quatrième et cinquième tour, en prenant quelques relais, j'essaie de revenir sur les échappées; nous sommes qu'à moins de 30 secondes d'eux.

Par contre au fur et à mesure des tours, le nombre de cyclistes diminue. Nous ne sommes plus qu'une quinzaine à chasser derrière les échappées.

Au dernier tour, nous sentons que nous ne reviendrons pas enfin surtout moi, je suis un peu émoussé. Néanmoins la dernière montée a réduit notre groupe à une douzaine.

Je participe au sprint lancé de loin ( 1 km ) et je termine 5ème du peloton; en comptant les 4 échappées, je fait donc 9 au général.

Je suis content, j'ai eu de bonnes jambes et de bonnes sensations; la saison démarre bien.

Mon premier top 10 dés la 1ère course
Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 19:00

.

.

.

.

1H54, le temps que j'ai mis pour faire les 21.100 km de mon premier semi marathon de toute ma vie. Mon objectif de moins de 2h a été largement atteint. Mon allure moyenne s'élève donc à 5.27 mn au km, ce qui correspond à une vitesse de 11.1 km/h. Je n'avais jamais couru une telle distance depuis que je suis né il y 56 ans. Même à l'entraînement, je n'allais pas aussi vite.

Je termine 411 sur 633 le premier a mis 1h06; une véritable gazelle. J'avais l'impression quand je l'ai croisé ( le parcours consistait en un aller retour dans la vallée de la Selle), qu'il volait au desssu du macadam, tellement sa foulée était ample et légère.

Mon ressenti du parcours est en 3 parties.

Les 5 premiers km sont lents; compte tenu du nombre de partants, il y a un petit phénomène de bouchon. Je me pose la question sur cette gestion des premiers km au semi marathon de Vienne avec 9000 partants au semi et 25000 au marathon entier. J'aurais du aller un peu plus vite sans pour autant me griller. Je pense avoir perdu 2 minutes environ.

Puis je fais 10 km a une allure moyenne de 5'10'' au km soit moins de 52 minutes au 10 km. Je me sens bien je suis concentré.

Je remercie par ailleurs Alain et JF qui m'ont suivi sur tout le parcours à vélo. Boisson, encouragements , photos et vidéos pour ma petite personne ; ils ont été vraiment sympathiques.

Puis vient un grand coup de mou, je ralentis nettement sur environ 3 km ; j'ai mal aux jambes musculairement mais rien au niveau articulations; ce qui est rassurant. Je suis un peu parti, j'ai même fermé les yeux pendant quelques secondes ( c'est tout de même moins dangereux qu'à vélo ). J'ai du perdre environ 1'30''

Sur la fin je me ressaisi, Alain m'encourage en me disant d'accélerer sur la fin pour être en dessous de 1h55 en me disant que le mal de jambes sera de toute manière présent.

Sur les derniers mètres, j'arrive même à sprinter; il y a du beau monde et je suis applaudi par le maire, le vice président d'Amiens Métropole et le conseiller général.

Je conclue que je ne regrette pas d'avoir tenter cette épreuve et je peux avec cette expérience faire autour de 1h50' sur un prochain semi. Par contre je me sens incapable de faire un marathon à ce jour. Il faudra pour le faire, un autre entraînement; ceux qui ont fait ce genre d'épreuves pourront me conseiller.

L'arrivée, je suis bien fatigué. Alain sur son vélo m'a encouragé et donné à boire. Les photos sont prises par JF
L'arrivée, je suis bien fatigué. Alain sur son vélo m'a encouragé et donné à boire. Les photos sont prises par JF
L'arrivée, je suis bien fatigué. Alain sur son vélo m'a encouragé et donné à boire. Les photos sont prises par JF

L'arrivée, je suis bien fatigué. Alain sur son vélo m'a encouragé et donné à boire. Les photos sont prises par JF

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:00

.

.

.

.

Mon calendrier de début de saison cycliste est perturbée par ma nouvelle activité qu'est la course à pied que j'ai débutée en octobre 2013.

Il y a encore beaucoup d'incertitudes à ce jour et c'est la première fois depuis que j'ai repris la compétition cycliste en mars 2011. Mais il faut savoir s'adapter aux différentes circonstances et participer aux courses pour le plaisir et non pour faire à tout prix un résultat. D'ailleurs en ai-je les moyens ?

Néanmoins quelques dates s'imposent tant en cyclisme qu'en course à pied.

Mon premier semi marathon de ma vie aura donc lieu le dimanche 16 mars 2014 10 heures à Salouël; c'est à dire chez moi. Pour une première cela sera plus facile à gérer; je n'aurai aucun souci de logistique. J'irai chercher mon dossard la veille tranquillement et le jour de la course,j'irai au départ depuis chez moi à pied en petite foulée pour arriver quelques minutes avant.

La reprise de la compétition cycliste aura donc lieu le samedi 22 mars 2014 à Airaines, une course que j'aime bien et qui est proche de la maison ( 25 km ).

Dimanche 23 mars 2014, j'irai à la course de Crèvecoeur qui est pour moi un symbole; c'est là que j'ai fait ma première course en 2011 en Picardie aprés plus de 27 ans d'arrêt. Ah la nostalgie, quand tu nous tiens.

Samedi 29 mars: course de Bichancourt; je l'ai faite en 2013, elle m'avait plutot bien réussi.

Dimanche 13 avril 2014: semi-marathon de Vienne en Autriche. Un projet que je bâtis depuis octobre 2013: objet de ma grande préparation course à pied de cet hiver.

Dimanche 4 mai 2014: championnat départemental à Framerville prés de Rosières en Santerre. Je participerai à double titre, en tant que coureur puis en tant que responsable de CSDU Somme.

Jeudi 8 mai 2014 course de Curchy ; je suis aussi délégué sportif.

Samedi 10 mai 2014; je participerai à la seule course en ligne de la Somme de ville à ville: Moreuil Albert. Je n'ai jamais encore fait ce genre de course.

Samedi 17 et Dimanche 18 mai 2014, je participerai à ma première et peut être seule course par étapes de la saison à Méricourt prés de Lens dans le 62.

Voilà donc un programme alléchant et bien chargé pour un début de saison.

Certains de mes lecteurs participeront à ces différentes manifestations; n'hésitez donc pas à me contacter pour que l'on se retrouve le jour j. Une petite photo et un échange de vive voix seront alors les bien venus.

L'affiche du semi marathon de mon village Salouël.

L'affiche du semi marathon de mon village Salouël.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 11:19

.

.

.

.Depuis cet hiver, j'ai pris l'initiative de faire de la course à pied.

A ce jour je m'entraîne régulièrement en faisant deux sorties par semaine. J'ai donc depuis le mois d'octobre 2013 parcouru plus de 400 km.

Je me suis fixé un objectif qui est de faire le semi marathon de Vienne en Autriche le 13 avril 2014 en moins de 2h ( j'aimerais bien 1h50).

J'ai donc bâti un programme d'entraînement pour y arriver sans me mettre trop la pression. Je n'ai aucune ambition pour ce type de compétition; c'est juste pour le plaisir.

Vendredi 14 février 2014, j'ai donc fait une longue sortie pour vérifier si j'étais capable de tenir une telle distance. J'ai parcouru 19.4 km en 1h57 sur un circuit assez dur car il a une dénivellée positive de plus de 150m. C'est un circuit qui reste toujours à moins de 5 minutes de la maison qui fait le tour de la fac et qui est éclairé tout le long de son parcours. Mes 2 entraînements hebdomadaires ont lieu le lundi ou mardi et le jeudi ou vendredi soir.

J'ai donc le semi dans les jambes. Il y a eu 3 phases dans cette sortie:

Les premiers 5 km ont été comme toujours assez difficiles car il faut s'échauffer

Entre le 5 ème et le 15 ème km, je me sentais bien; j'étais heureux, je voyais les km défiler sans aucune douleur ni fatigue. Je restais à une allure de 5'45" au km.

Les 5 derniers km ont été plus difficiles, je commençais à souffrir aux jambes et aux pieds.

La prochaine étape est le 16 mars ; je participe au semi marathon de mon village Salouël le dimanche matin à 10h. Mon village est très sportif, il y a de nombreuses manifestations organisées, cela facilite les choses.

Avant le départ, d'une sortie run sous le regard étonné de mon chien Elio. Je peux sortir avec toi ? semble t'il penser. Mais non tu ne pourrais pas suivre le rythme de ton maître!

Avant le départ, d'une sortie run sous le regard étonné de mon chien Elio. Je peux sortir avec toi ? semble t'il penser. Mais non tu ne pourrais pas suivre le rythme de ton maître!

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Entrainement
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 17:16

.

.

.

Dans mon article précédent; je vous avais annoncé, que j'allais faire du tandem VTT avec Pierre. Hélas ce projet ne pourra se faire, les détenteurs de tandem ne nous ont pas autorisés à utiliser leur machine pour la compétition.

En effet, ils nous ont indiqué que les vélos souffraient beaucoup trop en compétition surtout avec l'état des terrains actuels qui sont gorgés d'eau.

Je suis un peu, non beaucoup déçu. Alors pourquoi ne pas faire tout simplement du vtt solo ?

Seul, dans ma catégorie d'âge, cela ne m'intéresse pas et je n'ai pas un vtt de compétition digne de ce nom; il n'a pas de frein à disque.

J'ai donc décidé de continuer l'entraînement route avec mes 2 clubs au gré des propositions de sortie. J'ai vraiment l'impression de progresser car je sors régulièrement avec des gars de catégorie nettement supérieure à moi. J'en bave parfois beaucoup; mais ils sont gentils avec moi, en m'attendant et en me laissant prendre les bonnes roues. Néanmoins, compte tenu des longueurs de sortie, environ 100 km, je préfère rentrer à la fin directement à la maison pour rester à ce niveau de kilométrage sinon les 120 130 km seraient au programme. Il ne faut pas non plus se cramer.

J'ai commencé à élaborer mon programme 2014 de courses, en fonction du planning de mon épouse, avec ses compétitions d'équitation en tant qu'organisatrice.

Je pense débuter la saison le 22 et 23 mars ; deux courses le même weekend.

De plus pour parfaire ma préparation, j'ai prévu d'aller à Lille le 9 mars. Tanguy un cycliste rencontré lors du cyclocross de Péronne et avec qui je discute souvent sur internet viendra me rejoindre sur le parcours. Ca me fait plaisir. Il habite dans la région lilloise.

En parlant de cyclocross, je vous mets en photo ci-après, le classement Masters FFC challenge de la Somme.

17ème sur 36 en ayant partcipé à 5 épreuves sur 9.

17ème sur 36 en ayant partcipé à 5 épreuves sur 9.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact