Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 20:22

Le dimanche 5 mai, je participe à ma troisième course FFC pass cyclisme de la saison à Longpré les Corps Saints à une demie heure d'Amiens.

De plus Alain membre de mon tout nouveau club Team Samara Cyclisme y habite; je me devais donc d'y participer. D'ailleurs nous étions 3 du club en y ajoutant Jean François notre jeune président.

Il s'agit donc d'un critérium tracé dans le centre de bourg de 1.5 km à parcourir 45 fois. Toutes les catégories sont confondues dans le peloton d'une cinquantaine de cyclistes dont 6 d4.

Je sais d'avance que je sauterai.

Dés le départ Alain a la mauvaise idée de démarrer en trombe en tête, je suis asphyxié, chaque relance est l'équivalent d'un sprint.

Martine est venue avec ma fille Emeline me supporter. Comme elle a vu 4 jours auparavant la course d'Eu en Ufolep et bien que non férue de vélo, elle constate que ces relances sont plus rapides que le sprint final d'Eu. Cela donne une idée de la différence de niveau.

Finalement je saute au début du troisième tour, soit à la septième relance.

Je décide de continuer, comme le circuit est petit , le peloton déjà diminué me rattrape au bout de 5 tours , je m'efforce de prendre leurs roues au moins un tour et je réussis, ce que je n'avais pas su faire lors de la première course FFC pass au Ronssoy.

Je saute de nouveau et je continue à rouler et j'accompagne un jeune de 17 ans qui n'arrive pas à suivre mais qui ne voulais pas abandonner. Nous discutons beaucoup.

Au bout de 15 tours Jean François saute aussi et me rejoint, nous tournons ensemble.

Au final je fais 38 tours , soit 7 tours de moins, sans abandonner, que le vainqueur.

Apparemment je ne suis pas dernier, mais il est impossible d'avoir son classement par rapport aux autres d4; dommage.

J'ai donc fait 9 tours soit 13.5 km à l'allure du peloton: 42 km/h et fait 27 relances aussi rapides que les sprints des courses Ufolep.

Je ne suis pas surpris de ce résultat; je ne serai jamais de ma vie en tête du peloton d'une course FFC pass..

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 17:57

Ce mercredi 1er mai , je cours à Eu prés du Tréport, dans la Seine Maritime. Je n'ai encore jamais participé à cette course. Le circuit de 18,5 km à parcourir 3 fois est magnifique. Une longue montée à mi parcours de 2 km environ parcoure la forêt toute proche. Le retour sur Eu en descente se fait par la route principale bien large et en trés bon état. De nombreux signaleurs et des forces de police sont présents. Nous pouvons rouler à gauche sans souci.

Dés le début je me retrouve devant. J'ai décidé de faire la course en effet mon épouse Martine est venue me voir: cela me motive. Le premier tour se passe bien mais une échappée se forme dans la montée avec 2 coureurs du club local le VC Eudois. Sur la ligne cette échappée que je n'ai pas vu partir hélas, possède 30 secondes d'avance.

Au deuxième tour je participe activement à la chasse du peloton sur les échappés. Je monte la côte à un rythme important ; je suis dans le rouge ( nous la montons à 27.1 de moyenne ). Le retour vers Eu est trés rapide vent dans le dos. Nous revenons un peu : plus que 20 secondes d'avance.

Au toisième tour , je faiblis un peu, je participe beaucoup moins même si une tentaive d'échappée se fait à laquelle je participe.

Sur la partie finale , je participe au sprint du peloton, je suis un peu géné par un cycliste qui se rélève mais je termine 6 , avec les 4 échappés je fais donc 10 mon meilleur classement de la saison..

Je n'ai pas subi la course , j'ai toujours été devant, dommage de na pas avoir vu l'échappée se former. Je progresse physiquement, mais je n'arrive pas à flairer les bons coups.

Ma prochaine course UFO est prévue le 8 mai à Curchy dans l'est de la Somme. Entre temps je vais participer à une course FFC Pass toutes catégories le 5 mai à Longpré où je vais prendre une raclée. Mais je me dois de courir aussi avec mon club Team Samara Cyclisme..

le départ je suis devant et je vais souvent le rester

le départ je suis devant et je vais souvent le rester

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 12:22

Ca y est, je suis inscrit à ma neuvième course de la saison à Eu dans la Seine Maritime ce mercredi 1er mai 2013 à 13 heures. Pour la première fois, je serai accompagné de Martine mon épouse; j'ai promis de l'inviter au restaurant ensuite. Cette course comporte une longue montée de 2 km avec deux passages à 8% dans la forêt d'Eu. Je me suis bien reposé depuis le 27 avril et j'espère avoir bien récupéré. Quel beau cadeau si je pouvais lever les bras et lui offrir le bouquet! A bientôt sur ce blog , sur twitter ( GV80 ) , pour connaître le résultat.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 17:14

Ca y est la route s'élève; enfin des courses avec un peu de dénivelé.

La course d'Auchy la Montagne est la deuxième manche de la cantonale de Crèvecoeur faite le dimanche 21 avril. J'avais participé à la première manche à la Chaussée du Bois d'Ecu le 14 avril que j'avais complétement ratée, ayant sauté dés le premier tour.

Je m'échauffe donc avec les coéquipiers du club, c'est nettement mieux, je me sens moins seul. en effet compte tenu de la longueur du circuit à parcourir 4 fois ( 14 km ) , les catégories s'élancent de 3 minutes en 3 minutes.

Dés les premiers coups de pédale , je me sens plutôt bien, sur la longue ligne droite face au vent je me porte à l'avant pour aborder le premier virage: signal du vent de coté propice aux bordures. Je ne veux pas sauter comme la semaine précédente.

Toute se passe même bien, je reste toujours bien devant même si dans la descente je me laisse un peu débordé. Dans la montée qui suit ,l'étroitesse de la route ne me permet pas de doubler facilement. Nous étions 70 au départ de cette course.

Au deuxième tour j'arrive même à placer une bonne attaque en espérant créer une échappée. Mais trop loin de l'arrivée, on est vite rejoint par le peloton.

A la suite j'essaie de rester dans le premier tiers du peloton, pour ne pas être pénalisé.

Le peloton arrive trés étiré à l'arrivée , je finis 16 sur 40 classés et donc 30 ont abandonné.

Cette course est vraiment meilleure que la précédente à la Chaussée du Bois d'Ecu.

Je me sens donc nettement plus confiant à celle de Saint Germain sur Bresle.

Les conditions météo sont redevenues difficiles, il fait frais voir froid ( 9°C) et un vent fort vient du nord.

Aprés un tour d'échauffement de 6 km, je me présente sur la ligne et enfin je reste dés le début dans les premiers.

Je me permets d'attaquer dés le départ dans la première bosse pour secouer le peloton, je recommence dans la ligne opposée face au vent.

Je suis donc bien placé lors de la première montée de l'arrivée que l'on va devoir faire 6 fois, et là catastrophe je n'arrive pas à suivre le rythme imposé par les autres cyclistes. Je me sens bizarre, j'ai mal aux jambes et j'ai l'impression de ne pas avoir de souffle. Je dois me faire violence pour ne pas être décroché dans cette montée ou dans la relance vent de dos aprés la ligne d'arrivée.

Les 5 autres tours vont être aussi un vrai calvaire, je dois prendre sur moi pour tenir, je suis livide, j'ai les traits trés tirés.

Lors de l'accélération de la dernière partie du dernier tour, je mets toutes mes forces, j'enlève deux dents dans la montée et je monte à bloc, je ne finis que 13 totalement exténué.

Je suis trés déçu de cette course, j'en avais fait un petit objectif, c'est encore raté.

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 16:56

Voici deux courses qui par leur profil se ressemblent beaucoup, et pourtant je n'ai pas du tout réagi de la même manière ni eu le même résultat.

Le profil était pour les 2 courses  quasi plat à part une petite côte sur environ 200 m, le vent de nord pour Bichancourt de sud pour Bois d'Ecu avait la même force et était propice aux bordures.

Pourquoi à la course de Bichancourt je suis , je ne saute pas , je suis régulièrement devant , je fais même une attaque pour essayer de revenir sur les 3 échappées, alors qu'à la course du Bois d'Ecu je saute dés les premiers km en ayant l'impression de ne plus avoir de jambes ?

Et pourtant je n'avais pas l'impression d'être différent.

Par contre j'ai remarqué que lors de l'échauffement à la course du Bois d'Ecu, j'étais seul sur le circuit, alors que toutes les catégories couraient les uns après les autres ( de 3' en 3' ) sur ce long circuit. C'est à méditer.

Je vais donc prendre du repos cette semaine, ne plus faire de longues sorties, juste un petit décrassage en début de semaine puis faire quelques exercices mercredi ( il va faire beau, je vais sortir le vélochrono).

Dimanche je participe  à la deuxième manche du challenge et je vais retrouver les mêmes cyclistes et je vais pouvoir vérifier si je suis sur la bonne voie.

Je n'ai hélas aucune photo des ces 2 courses.

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Compétition
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 10:38

Ce samedi 30 mars, je participe à la deuxième course Ufolep de la saison à Remiencourt, petit village situé à 15 km de la maison.

Comme maintenant  depuis 1 mois, il fait toujours aussi froid; cela ne m'empêche pas de rouler en court; j'ai du mal à concevoir une course en tenue longue. DSCF3465.JPG

Cette course est totalement différente de celle de la semaine dernière à Airaines.

Nous sommes plus de 80 au départ; en ufolep, c'est assez rare d'être aussi nombreux.

Je ne peux pas décrire tour par tour la course car je ne me souviens plus très bien du déroulement, je vais tout simplement décrire quelques faits marquants.

Dés le départ dans la longue ligne droite qui longe la voie de chemin de fer , cela roule vite, mais je me sens plutôt bien.

Les tours de la course qui en compte 10 s'avalent facilement.

Une échappée se forme à un moment, Fabrice  place une contre attaque, j'arrive à le suivre. Il me crie "accroche toi" mais nous n'arrivons pas à revenir devant , il ne restait plus que 50m; dommage celui qui est devant sera le vainqueur.

Nous récupérons sagement dans le peloton.

Au dernier tour, même si ce n'est pas pour gagner, j'essaie encore de m'échapper mais cela reste trop timoré. On s'oriente vers un sprint pour la deuxième place.

Dans les derniers hectomètres, la route est plus étroite et en mauvaise état.

Et catastrophe! à 200m de l'arrivée, chute générale du peloton juste devant moi. Étant sur le coté, j'arrive à éviter de rouler sur des cyclistes à terre en me projetant sur le trottoir enherbé. Je tombe sur l'épaule droite sans trop de dommage. Le vélo n'a que quelques éraflures.

Le bilan de la chute est assez lourd , 2 cyclistes sont évacués par ambulance.

Je suis un peu choqué par les pleurs d'une fille qui courait avec nous; elle grimace beaucoup.

Je m'en sors bien.

La douleur est faible, un traitement au Synthol me permet de participer à une course FFC " pass cyclisme" le lendemain dimanche à Morchain.

C'est la première fois que le Team Samara Cyclisme est bien représenté.166757_170625796428520_961757625_n.jpg

Pour mon compte cette course ne sera pas trop brillante. J'arrive à suivre pendant 3 tours; soit environ 12 km. Je saute assez rapidement car les changements de rythme sont trop importants. Je vais donc terminer la course en essayant de sauter dans les roues des groupes qui me rattrapent. J'arrive à les suivre sur 1 ou 2 tours. C'est déjà mieux qu'il y a 15 jours au Ronssoy.Je finis dernier la course car je n'abandonne pas. Mais j'aurais du le faire, je n'ai même pas été classé.

Le bilan de ce week end de course est donc nul. J'ai vraiment l'impression de ne pas progresser. Mes rêves de victoire resteront sûrement des rêves.

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Compétition
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 19:21

Pour une fois, je ne vais pas commenter ma course d'hier samedi 23 mars à Airaines. J'ai terminé 13 sur 45 sans être fatigué, ni avoir mal aux jambes.

Mon entraînement de cet hiver et mes premières courses prouvent que j'ai largement le niveau pour gagner une course. Mais...

J'ai essayé de comprendre, et je pense avoir trouvé l'explication.

Ceux qui me suivent savent que j'ai repris la compétition en 2011 après 27 ans d'arrêt. De plus quand j'étais jeune , je n'ai jamais réussi à terminer une course avec le peloton. J'aimais à l'époque le vélo mais je n'ai pas pu progresser car en 1984, j'ai eu un grave accident de voiture qui m'a obligé de ranger le vélo ( 2 vertèbres cassées et maintenant soudées). Quand je fais un effort violent je  ressens au niveau du dos comme une sorte de brûlure.

13 ans sans monter sur un vélo puis 14 ans de vélo touristique, ne me destinaient pas à refaire de la compétition..

Donc aujourd'hui, je me dis qu'être dans un peloton est déjà un exploit, le suivre est bien, animer la course c'est magnifique. Je n'ai donc pas vraiment l'envie de gagner, puisque c'est déjà une grande victoire d'y être.

Il faut donc trouver une motivation encore plus forte et ce n'est pas facile car le niveau est déjà très relevé.

J'ai écouté tous les conseils, mais jusqu' à maintenant rien n'y fait, à part peut être le contre la montre dans les différents championnats  ( régional et national UFOLEP et France élus ).

Il faut donc que je travaille cet aspect, mais je ne sais pas comment m'y prendre ! Je vais faire appel à un coach.

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 21:21

Ce dimanche 17 mars est une date importante pour ma vie de cycliste. Je cours ma première course de la saison 2013, lors d'une épreuve FFC passcyclisme toutes catégories et sous les couleurs de mon nouveau club que nous avons créé cet hiver le Team Samara Cyclisme.

Je vais comme à mon habitude décrire tour par tour ma course.

Mais auparavant, je me dois de relater ma préparation à ce nouveau défi.

De nombreux cyclistes m'avaient prévenu de la différence de niveau entre l'UFOLEP ( je suis en cat 4) et la FFC ( fédé dans notre jargon ). Je peux confirmer qu'ils avaient raison et que loin de me décourager, je vais m'appliquer et progresser. Mon éducation donnée par mes parents m' a toujours dit de regarder vers le meilleur et de ne pas se lamenter sur son sort.

J'ai eu de nombreux doutes en 2012, mais je me suis dit que je devais les lever et aller de l'avant. J'ai les capacités de faire mieux , j'ai la volonté de progresser. Cette première course FFC est donc l'aboutissement de cette pensée.

Les conditions de préparation de la course sont optimales. Le président du TSC m'accompagne avec sa chérie dans cette première; je suis chouchouté: il conduit la voiture, prépare le matériel, me fait même un massage avec de la crème réchauffante. Il fait encore bien froid cet après midi au Ronssoy petit village au nord est de la Somme. DSCF3444.JPG

Comme de nombreuses courses sont annulées dans la région suite aux événements météorologiques difficiles , nous nous retrouvons plus de 140 coureurs en pass cyclisme.

Je reconnais de nombreux coureurs que je rencontre en Ufolep, ils sont souvent en première catégorie et sont souvent placés pour la gagne. Je réalise que cela ne va pas être simple. Je porte le dossard 110 épinglé sur le maillot du Team Samara Cyclisme. Il apparaît pour la première fois sur une course et cela ne sera pas la dernière.

Outre le froid le vent souffle fort sur le plateau picard. Les longues lignes droites que je découvre lors de l'échauffement vont être propices aux bordures.

Premier tour.

Pour une fois je me trouve en tête du peloton au départ. Mais dés celui ci donné, je suis doublé de partout, je suis carrément bousculé et je reste fébrile. Je me retrouve donc au bout d'un km en queue de peloton. Je me dis que cela commence bien.DSCF3446.JPG

Après deux virages nous retrouverons en plein champ vent fort de 3/4 de face en descente. Et ça y est c'est parti , bordure, à 60 km/h ça explose et moi avec . Ça y est la course est terminée.

On se retrouve donc à 3 pour continuer. Il y a un cycliste du RC Doullens , je vais apprendre après la course qu'il s'agit de Mr Pégard le père de Julien, celui qui nous a accompagné lors du défi de Chimay.

Nous terminons ce premier tour à 3 on se relaye régulièrement après un temps de récupération de ma part.

Deuxième et troisième tour

Nous voyons de nombreux abandons; il faut dire en plus qu'il ne fait vraiment pas très chaud. Nous continuons à 3 notre route mais le retour vers le village vent de face est de plus en plus dur.

Quatrième tour.

Le peloton des FFC 2 et  3 nous double; ce sont de véritables motos , je ne cherche pas du tout à les suivre; cela serait suicidaire. Mais c'est la que je m'aperçois que l'on se retrouve à 2 je suis avec un gars de l'ASPTT d'Amiens âgé d'environ 30 ans.Nous avons lâché le cycliste du RC Doullens

Cinquième tour

La première partie du  peloton des pass cyclisme nous dépasse vers la fin de ce tour . Mon coéquipier d'un jour, arrive à prendre leurs roues. je n'arrive pas à faire de même plus par manque de volonté que de forces. Je me suis dit et je le regrette en écrivant ces mots que j'aurais du faire l'effort.Je me retrouve seul , c'est encore plus éprouvant.

Sixième tour

Quelques minutes plus tard, la deuxième partie du peloton arrive et la je n'hésite pas, je saute dans leurs roues et je termine la course avec eux bien à l'abri. Je ne cherche pas à sprinter avec eux.

C'est quand même une belle raclée, prendre 1 tour de 9 km ce n'est vraiment pas brillant. Mais j'ai appris beaucoup ce dimanche 17 mars.

J'ai la chance d'avoir un président en or au TSC

je dois frotter si nécessaire plus et ne pas me laisser déborder.

Je dois surmonter les coups de mou que l'on a durant une course et se motiver pendant ces moments, même si on doit se faire violence.

Conclusion

C'est une bonne expérience, se frotter à nettement plus fort que soi apporte une certaine lucidité sur son niveau et m'oblige a voir le long parcours qu'il me reste à faire sachant que je ne pourrais jamais le faire en entier.

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Compétition
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 18:45

Ça y est, j'ai réussi mon périple en tandem avec Jean François président du club Team Samara Cyclisme dont je suis moi même vice président.

Le but de faire connaître notre club a été réussi, nous sommes passés en live sur Radio France Bleu Picardie et nous avons eu deux beaux articles sur le quotidien régional : Le Courrier Picard.articleCP.jpg 

Pour monter notre dossier de sponsoring, ces contacts sont très utiles. Ça y est, nous avons enfin des contacts positifs.

Je reviens donc sur cette épopée.

Nous démarrons donc devant le siège du Courrier Picard, le samedi matin vers 6h40, rue de la République à Amiens. 

Il fait encore noir , mais nous avons hyper sécurisé le convoi; la voiture suiveuse a un gyrophare à faire pâlir les pompiers et une flèche lumineuse.600079_161415900682843_576746235_n.jpg

J'en profite dés maintenant pour remercier; Martine ma femme qui a conduit la voiture ouvreuse. Elle ne s'est pas mal débrouillée car elle a su s'adapter à notre rythme; Julien pour la voiture suiveuse , Kevin qui a fait le reportage média du périple ( réseaux sociaux , film vidéo et photos), Alain qui nous a accompagné à vélo ( il est incroyable ).  

Donc dés le matin après un petite nuit de sommeil, nous nous rendons au siège du Courrier Picard. Nous démarrons à 6h40 pour une longue route de plus de 330 km.Jean François passe en direct sur Radio France Bleu Picardie. Ils ont décidé de suivre notre périple.

Je suis un peu anxieux; je n'ai jamais de toute ma vie fait une telle distance , même si c'est en tandem. Il fait froid et il y a déjà un petit vent de nord est. Je suis derrière à l'aller, Jean François pilote. Cela sera l'inverse au retour.

Les premiers km passent rapidement car nous roulons à une bonne allure .Nous profitons de l'aspiration de la voiture ouvreuse. Mais ce n'est pas évident d'y rester.

J'ai rapidement faim et je mange beaucoup de gatosport. J'attrape un mal de ventre infernal qui dure environ 1 heure entre 10 et 11 heures. Pour ne pas perturber le voyage, je ne dis rien mais j'ai beaucoup souffert en silence. D'ailleurs je ne parle pas beaucoup. Mais ce n'est pas trop grave dans la mesure où Jean François occupe le terrain car il a le talkie walkie et n'arrête pas de parler avec Kevin dans la voiture ouvreuse.

Nous nous perdons dans le Vermandois au nord de Saint Quentin. Les routes sont très mal indiquées. Néanmoins nous arrivons à rejoindre Bohain en Vermandois. J'ai l'impression que c'est interminable.

Arrivés au niveau de Nouvion en Thiérache, il est quasiment midi, il nous reste 50 km avant Chimay. Radio France Bleu Picardie nous rappelle, je passe à mon tour à la radio pendant le journal. L'animateur annonce ; "2 jeunes cyclistes ont décidé.... " Je suis content , dans ma tête je suis encore très jeune.

Nous arrivons vers 14 h à Chimay. Je me sens fatigué. Mais nous sommes qu' à mi parcours.

Après avoir mangé dans un bar puis avoir modifié le tandem ( c'est moi qui pilote désormais ) nous allons acheter de la Chimay.

Nous restons prés de 2h à Chimay. Nous avons beaucoup de retard.

Je n'ai jamais encore piloté ce tandem. C'est un peu difficile ; nous gardons nos habitudes de l'aller, je manque de faire tomber Jean François sur la partie pavée du départ de Chimay.

Ça y est c'est reparti. Le moral n'est pas très bon car il reste 170 km pour le retour. Heureusement le vent est 3/4 dans le dos. Nous roulons à bonne allure.

Mais très vite il fait noir ( 19h)  il reste 90 km à faire sur les petites routes du Vermandois où nous nous sommes perdus le matin. Les routes sont aussi  en forme de toboggan ,Alain nous pousse régulièrement dans les bosses. Il est hyper costaud , il m'épate. 225526_161417250682708_690311994_n.jpg

On se perd un peu mais j'ai eu une grosse frayeur. La voiture ouvreuse s'éloigne devant, les phares de la voiture suiveuse se perdent dans le virage: un trou noir. Je suis paniqué ( je ne vois rien dans le noir ); nous sommes obligés d'arrêter sur le bas coté.

Néanmoins nous reprenons notre route vers Roisel où nous faisons une bonne halte. J'ai faim. Je n'ose pas manger en roulant car j'ai peur de lâcher le guidon du tandem au même moment que Jean François qui bouge beaucoup derrière. je ne veux pas nous envoyer au tapis. Il fait froid, nous devons consommer beaucoup de calories. D'ailleurs le Garmin annonce plus de 10000 calories brûlées. C'est impressionnant.

A partir de Roisel , nous connaissons les routes de la Somme, mais il reste 65 km il est déjà presque 20h30.

A Bray sur Somme soit 35 km d'Amiens, nous faisons une nouvelle pose sur la place au pied de la côte menant à Amiens. Alain pour ne pas se refroidir a encore la force pour la monter plusieurs fois en accélérant.

Et nous voilà repartis vers Amiens. On sait que l'on n'arrivera pas avant 23h. Je fonctionne au moral , je tourne les jambes comme un robot sans me poser de question, en oubliant les douleurs.

Nous arrivons à Amiens, au panneau je crie "YES "en levant le bras . Nous avons réussi. Je suis heureux; 344 km parcourus.

Au journal, le photographe nous attend et fait la fameuse photo qui sera en page régionale dés le lundi. Le texte est élaboré le lendemain par téléphone. 394646_160974880726945_1037646218_n.jpg

Le soir à la maison je suis accueilli par mon fils qui a fait venir ses copains du club d'équitation. Ils nous font une ovation.

On boit enfin notre Chimay je goute la jaune, la bleue et la rouge sans excés. Mais je suis tellement fatigué que je m'endors dans le canapé vers 01h30 , je décide d'aller me coucher vers 02h00. Les douleurs vont me réveiller dés 6h . Mais je récupère plutôt bien. Lundi matin mon coeur bat normalement ( autour de 55 bpm ) et mercredi je fais une bonne sortie de 112km.

 44

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 21:49

Ca y est, l'heure de notre défi approche à  grand pas ; le samedi 2 mars 2013. Le parcours est le suivant.

 

Amiens 6h30
Corbie 7h05- 7h07
Bray/Somme 7h45- 7h50
Peronne 8h20- 8h30
Roisel 8h40- 8h55
Bohain En Vermandois 9h35- 9h55
Wassigny 10h00- 10h20
Nouvion 10h30- 10h35
Fourmies 11h25- 12h05
Chimay 12h10- 12h45..... et retour à partir de 13h pour une arrivée à Amiens vers 19 heures.

 

Le Courrier picard est le partenaire de l'opération.482451_158725810951852_43868290_n.png Nous avons déjà eu le droit à un article.tandem.PNG

Nous avons de plus souhaité ajouter un coté caritatif à ce défi en proposant de récolter des fonds pour le développement du Handisport dans la région, tout au long du parcours.

Radio France Bleu Picardie nous suivra durant notre périple. Nous aurons aussi le droit à la présence de France 3 Picardie à Amiens et de la télé locale belge à Chimay.

Afin de faire profiter le monde entier via internet de notre défi, un live sera proposé en suivant le lien qui sera indiqué sur twitter qui apparaît sur le coté droit du blog via twittcasting.

N'hésitez pas à venir le visionner et à laisser vos encouragements.

Jean François et moi sommes hyper motivés pour faire connaitre notre nouveau club: le Team Samara Cyclisme.J'y serai licencié FFC. Je garderai mon club Team Flixecourt 80 en UFOLEP où je suis délégué sportif. Nous remercions Nicolas Ferré pour le prêt du tandem.

 

Nous serons accompagnés par les membres du club Team Samara Cyclisme dont Alain qui nous suivra à vélo: il est courageux.

Donc rendez vous le 2 mars dés 6h30 sur le live twittcasting.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact