Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 22:28

.

.

.

Ce dimanche 9 novembre, je participe à mon premier Run and Bike de Conty avec mon co-équipier Anthony. Nous avons préparé cette épreuve depuis plusieurs semaines en faisant des entraînements spécifiques en particulier trouver la bonne fréquence de passage de relais entre le coureur à pied et le cycliste. En effet le principe de cette course par équipe de 2 et de parcourir une distance donnée avec un VTT, celui-ci servant de témoin de relais. Il faut arriver ensemble sur la ligne d'arrivée.

Afin d'être à la vitesse maximale, nous avons décidé de faire des relais toutes les minutes. C'est dons une course en mode fractionné sur les 24 km distance que nous avons choisi de faire.

Anthony part 2 minutes avant moi, je dois le rattraper avec le VTT, je mets prés de 4 minutes pour le faire. En effet même si je suis dans le peloton de tête , le passage de relais des autres concurrents me gène dans ma progression. Dés que je le dépasse, nous faisons notre premier relais. Ca y est je dois courir, le chemin est boueux et avec de nombreuses flaques. On ne se pose pas de question , je passe à travers, les pieds sont trempés mais je suis tellement dans l'action que je ne sens rien.

Au 4ème kilomètre se présente la difficulté du parcours; une longue montée par un chemin crayeux. Anthony arrive à aller plus vite que moi à vélo; il me faudra prés de 2 minutes pour le rattraper dans la partie descendante. Quand je prends mon relais, je suis tétanisé par le gros effort dans la montée. Mais je reste concentré surtout pour ces relais car pendant ces 1 h43 temps que l'on va mettre et qui nous propulsera à la 5ème place de notre catégorie ou 11ème au scratch, on fera plus de 100 relais; 50 à descendre et 50 à monter sur le vélo.

Notre temps de passage au 12ème km est tellement fabuleux que nous aurions fini 1er de la course des 12 km dans notre catégorie et 3ème en seniors.

Néanmoins il faut faire le deuxième tour. La montée est faite différemment; je prends un relais en course à pied pour éviter que nous nous séparions. Arrivés en haut je suis moins dans le rouge mais nous sentons la fatigue , les vitesses sont moins élevées qu'au premier tour.

Dans la partie de retour vers la ligne d'arrivée sur une longue ligne droite de 4 km, nous apercevons l''équipe de Beauvais triathlon, nous essayons de revenir en vain. Nous diminuons le temps des relais ( 45 s ) car nous sommes a bloc. Je donne tout , je cours d'ailleurs de manière plus crispée car je sens des douleurs partout. Nous franchissons la ligne d'arrivée; je suis obligé de reprendre mon souffle pendant plusieurs minutes.

Malgré les efforts et la souffrance, en écrivant ces mots quelques jours plus tard, j'ai déjà envie de recommencer. J'ai vraiment kiffer comme on peut le dire maintenant.

Anthony à vélo et je cours; nous sommes à moins de 200m de l'arrivée.

Anthony à vélo et je cours; nous sommes à moins de 200m de l'arrivée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy Vasseur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact