Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 19:21

Pour une fois, je ne vais pas commenter ma course d'hier samedi 23 mars à Airaines. J'ai terminé 13 sur 45 sans être fatigué, ni avoir mal aux jambes.

Mon entraînement de cet hiver et mes premières courses prouvent que j'ai largement le niveau pour gagner une course. Mais...

J'ai essayé de comprendre, et je pense avoir trouvé l'explication.

Ceux qui me suivent savent que j'ai repris la compétition en 2011 après 27 ans d'arrêt. De plus quand j'étais jeune , je n'ai jamais réussi à terminer une course avec le peloton. J'aimais à l'époque le vélo mais je n'ai pas pu progresser car en 1984, j'ai eu un grave accident de voiture qui m'a obligé de ranger le vélo ( 2 vertèbres cassées et maintenant soudées). Quand je fais un effort violent je  ressens au niveau du dos comme une sorte de brûlure.

13 ans sans monter sur un vélo puis 14 ans de vélo touristique, ne me destinaient pas à refaire de la compétition..

Donc aujourd'hui, je me dis qu'être dans un peloton est déjà un exploit, le suivre est bien, animer la course c'est magnifique. Je n'ai donc pas vraiment l'envie de gagner, puisque c'est déjà une grande victoire d'y être.

Il faut donc trouver une motivation encore plus forte et ce n'est pas facile car le niveau est déjà très relevé.

J'ai écouté tous les conseils, mais jusqu' à maintenant rien n'y fait, à part peut être le contre la montre dans les différents championnats  ( régional et national UFOLEP et France élus ).

Il faut donc que je travaille cet aspect, mais je ne sais pas comment m'y prendre ! Je vais faire appel à un coach.

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 18:45

Ça y est, j'ai réussi mon périple en tandem avec Jean François président du club Team Samara Cyclisme dont je suis moi même vice président.

Le but de faire connaître notre club a été réussi, nous sommes passés en live sur Radio France Bleu Picardie et nous avons eu deux beaux articles sur le quotidien régional : Le Courrier Picard.articleCP.jpg 

Pour monter notre dossier de sponsoring, ces contacts sont très utiles. Ça y est, nous avons enfin des contacts positifs.

Je reviens donc sur cette épopée.

Nous démarrons donc devant le siège du Courrier Picard, le samedi matin vers 6h40, rue de la République à Amiens. 

Il fait encore noir , mais nous avons hyper sécurisé le convoi; la voiture suiveuse a un gyrophare à faire pâlir les pompiers et une flèche lumineuse.600079_161415900682843_576746235_n.jpg

J'en profite dés maintenant pour remercier; Martine ma femme qui a conduit la voiture ouvreuse. Elle ne s'est pas mal débrouillée car elle a su s'adapter à notre rythme; Julien pour la voiture suiveuse , Kevin qui a fait le reportage média du périple ( réseaux sociaux , film vidéo et photos), Alain qui nous a accompagné à vélo ( il est incroyable ).  

Donc dés le matin après un petite nuit de sommeil, nous nous rendons au siège du Courrier Picard. Nous démarrons à 6h40 pour une longue route de plus de 330 km.Jean François passe en direct sur Radio France Bleu Picardie. Ils ont décidé de suivre notre périple.

Je suis un peu anxieux; je n'ai jamais de toute ma vie fait une telle distance , même si c'est en tandem. Il fait froid et il y a déjà un petit vent de nord est. Je suis derrière à l'aller, Jean François pilote. Cela sera l'inverse au retour.

Les premiers km passent rapidement car nous roulons à une bonne allure .Nous profitons de l'aspiration de la voiture ouvreuse. Mais ce n'est pas évident d'y rester.

J'ai rapidement faim et je mange beaucoup de gatosport. J'attrape un mal de ventre infernal qui dure environ 1 heure entre 10 et 11 heures. Pour ne pas perturber le voyage, je ne dis rien mais j'ai beaucoup souffert en silence. D'ailleurs je ne parle pas beaucoup. Mais ce n'est pas trop grave dans la mesure où Jean François occupe le terrain car il a le talkie walkie et n'arrête pas de parler avec Kevin dans la voiture ouvreuse.

Nous nous perdons dans le Vermandois au nord de Saint Quentin. Les routes sont très mal indiquées. Néanmoins nous arrivons à rejoindre Bohain en Vermandois. J'ai l'impression que c'est interminable.

Arrivés au niveau de Nouvion en Thiérache, il est quasiment midi, il nous reste 50 km avant Chimay. Radio France Bleu Picardie nous rappelle, je passe à mon tour à la radio pendant le journal. L'animateur annonce ; "2 jeunes cyclistes ont décidé.... " Je suis content , dans ma tête je suis encore très jeune.

Nous arrivons vers 14 h à Chimay. Je me sens fatigué. Mais nous sommes qu' à mi parcours.

Après avoir mangé dans un bar puis avoir modifié le tandem ( c'est moi qui pilote désormais ) nous allons acheter de la Chimay.

Nous restons prés de 2h à Chimay. Nous avons beaucoup de retard.

Je n'ai jamais encore piloté ce tandem. C'est un peu difficile ; nous gardons nos habitudes de l'aller, je manque de faire tomber Jean François sur la partie pavée du départ de Chimay.

Ça y est c'est reparti. Le moral n'est pas très bon car il reste 170 km pour le retour. Heureusement le vent est 3/4 dans le dos. Nous roulons à bonne allure.

Mais très vite il fait noir ( 19h)  il reste 90 km à faire sur les petites routes du Vermandois où nous nous sommes perdus le matin. Les routes sont aussi  en forme de toboggan ,Alain nous pousse régulièrement dans les bosses. Il est hyper costaud , il m'épate. 225526_161417250682708_690311994_n.jpg

On se perd un peu mais j'ai eu une grosse frayeur. La voiture ouvreuse s'éloigne devant, les phares de la voiture suiveuse se perdent dans le virage: un trou noir. Je suis paniqué ( je ne vois rien dans le noir ); nous sommes obligés d'arrêter sur le bas coté.

Néanmoins nous reprenons notre route vers Roisel où nous faisons une bonne halte. J'ai faim. Je n'ose pas manger en roulant car j'ai peur de lâcher le guidon du tandem au même moment que Jean François qui bouge beaucoup derrière. je ne veux pas nous envoyer au tapis. Il fait froid, nous devons consommer beaucoup de calories. D'ailleurs le Garmin annonce plus de 10000 calories brûlées. C'est impressionnant.

A partir de Roisel , nous connaissons les routes de la Somme, mais il reste 65 km il est déjà presque 20h30.

A Bray sur Somme soit 35 km d'Amiens, nous faisons une nouvelle pose sur la place au pied de la côte menant à Amiens. Alain pour ne pas se refroidir a encore la force pour la monter plusieurs fois en accélérant.

Et nous voilà repartis vers Amiens. On sait que l'on n'arrivera pas avant 23h. Je fonctionne au moral , je tourne les jambes comme un robot sans me poser de question, en oubliant les douleurs.

Nous arrivons à Amiens, au panneau je crie "YES "en levant le bras . Nous avons réussi. Je suis heureux; 344 km parcourus.

Au journal, le photographe nous attend et fait la fameuse photo qui sera en page régionale dés le lundi. Le texte est élaboré le lendemain par téléphone. 394646_160974880726945_1037646218_n.jpg

Le soir à la maison je suis accueilli par mon fils qui a fait venir ses copains du club d'équitation. Ils nous font une ovation.

On boit enfin notre Chimay je goute la jaune, la bleue et la rouge sans excés. Mais je suis tellement fatigué que je m'endors dans le canapé vers 01h30 , je décide d'aller me coucher vers 02h00. Les douleurs vont me réveiller dés 6h . Mais je récupère plutôt bien. Lundi matin mon coeur bat normalement ( autour de 55 bpm ) et mercredi je fais une bonne sortie de 112km.

 44

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 21:49

Ca y est, l'heure de notre défi approche à  grand pas ; le samedi 2 mars 2013. Le parcours est le suivant.

 

Amiens 6h30
Corbie 7h05- 7h07
Bray/Somme 7h45- 7h50
Peronne 8h20- 8h30
Roisel 8h40- 8h55
Bohain En Vermandois 9h35- 9h55
Wassigny 10h00- 10h20
Nouvion 10h30- 10h35
Fourmies 11h25- 12h05
Chimay 12h10- 12h45..... et retour à partir de 13h pour une arrivée à Amiens vers 19 heures.

 

Le Courrier picard est le partenaire de l'opération.482451_158725810951852_43868290_n.png Nous avons déjà eu le droit à un article.tandem.PNG

Nous avons de plus souhaité ajouter un coté caritatif à ce défi en proposant de récolter des fonds pour le développement du Handisport dans la région, tout au long du parcours.

Radio France Bleu Picardie nous suivra durant notre périple. Nous aurons aussi le droit à la présence de France 3 Picardie à Amiens et de la télé locale belge à Chimay.

Afin de faire profiter le monde entier via internet de notre défi, un live sera proposé en suivant le lien qui sera indiqué sur twitter qui apparaît sur le coté droit du blog via twittcasting.

N'hésitez pas à venir le visionner et à laisser vos encouragements.

Jean François et moi sommes hyper motivés pour faire connaitre notre nouveau club: le Team Samara Cyclisme.J'y serai licencié FFC. Je garderai mon club Team Flixecourt 80 en UFOLEP où je suis délégué sportif. Nous remercions Nicolas Ferré pour le prêt du tandem.

 

Nous serons accompagnés par les membres du club Team Samara Cyclisme dont Alain qui nous suivra à vélo: il est courageux.

Donc rendez vous le 2 mars dés 6h30 sur le live twittcasting.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 17:04

Depuis que j'ai quitté mon ancien club, il y a eu beaucoup de changement dans mon entraînement.

Tout d'abord du 15 octobre au 15 janvier j'ai fait de la musculation en salle pour travailler la force dans les jambes et les cuisses.Mon objectif de pousser le maximum de la machine à squats a été atteint. J'ai surtout aussi fait travailler les ischio-jambiers pour améliorer le tirage des pédales. J'ai écouté les conseils de gens avisés, ce n'était pas le cas avant.

Pendant les longues soirées et les week end de mauvais temps j'ai fait un programme d'entraînement sur le home traîner. J'ai surtout travaillé le tirage des jambes en ne pédalant que d'une seule jambe et la vélocité en faisant tourner les jambes à plus de 150 tours minute en des séquences bien rythmées. WP 000743

Maintenant, il faut allier les 2 lors des sorties club. Comme je m'entraîne dorénavant qu'avec des cyclistes de catégorie nettement supérieur à la mienne, c'est assez éprouvant de tenir le rythme mais je me concentre et je m'arrache régulièrement. 

Entre temps j'ai fait pas mal de foncier , en faisant de longues sorties . Je dépasse régulièrement les 100 km . La préparation de notre défi du 2 mars a été le déclencheur de cet entraînement en heures de selle.

Durant la première quinzaine de Mars, je vais axer mon entraînement sur de courtes sorties la semaine en travaillant les démarrages, les sprints...

Puis je mettrai tout cela en pratique lors des 2 sorties club ( foncier, vélocité, force...) avant ma première course à Crèvecoeur .005

Pourvu que la mayonnaise prenne et que dés la première course, je me sens à l'aise pour ne pas subir la course mais la dominer.

Donc, je donne rendez vous le 17 mars pour vérifier si j'ai fait les bons choix.

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 17:02

Notre défi de faire Amiens Chimay et retour ,le 1er Mars 2013 , est dans moins de 7 semaines. Il faut donc s'entraîner dés maintenant pour être au top le jour j.

Jean François a récupéré un tandem VTT qui a été équipé de pneus routes pour notre première sortie.

Nous avons décidé de nous rendre à Saint Valéry sur Somme sur la côte picarde.CAM00127.jpg 

Pour cette première , je décide de ne pas être le pilote, n'ayant jamais monté sur un tel engin.

Nous l'avons équipé de nos pédales respectives , Jean François en Shimano VTT et moi en Look route.

Nous réglons les selles à la bonne hauteur. Je n'ai pas apporté mon mètre ruban, je règle en fonction de la jambe tendue. Je préfère la mesure exacte que je connais entre la selle et l'axe du pédalier.

Bref, le vélo est prêt. Nous l'enfourchons, mais dés le début on arrivé à se synchroniser. Il faut enclencher les pédales en même temps.

Néanmoins c'est le pilote qui donne le tempo, je m'efforce de le suivre. Dans une des premières roues libres, on s'aperçoit que je mets la pédale gauche devant, alors que pour Jean François, c'est l'inverse. C'est le pilote qui prime, par la suite je fais comme lui.

Dans une côte , nous décidons de nous mettre en danseuse. Jean François égrène les secondes 3...2...1 et nous nous dressons sur les pédales. Nous zigzaguons beaucoup; nous nous rasseyons rapidement. On fait le bilan, je lui dis que j'étais un peu trop crispé dans les bras, raidissant alors le mouvement de balancier du vélo.

Dans une deuxième côte, Jean François refait le compte à rebours, beaucoup plus détendu, cela passe nettement mieux. Ca y est nous sommes bien synchronisés, c'est hyper génial.

Au fut  à mesure des km parcourus, nous sentons que c'est de plus en plus fluide.

J'ai tellement confiance , qu' à un moment sur la route qui mène à Noyelles sur mer, je ferme les yeux et je me vide la tête. Je ne fais que pédaler, Une sensation de bonheur m'envahit. Je rouvre les yeux , le spectacle est magnifique, toute la baie de Somme s'offre à nous.

Jean François mouline beaucoup plus que moi, c'est le pilote qui décide, je m'efforce de suivre. par contre nous devrons dans les prochaines sorties se réserver des moments de roue libre. En effet , j'avais l'impression d'être sur un fixie, car la cadence de pédalage est imposée. Il ne faudra pas hésiter à s'indiquer son niveau de forme lors de notre périple de Chimay.

Mais , j'ai super apprécié cette sortie, on se donne bien, on est très proche de son co-équipier; la moindre petite erreur on la partage.

Donc cette sortie de Pernois à Saint Valéry sur Somme et retour  a été faite en 3h50 pour environ 117 km; j'avais oublié mon Garmin.

La prochaine fois, nous partirons plus tôt pour faire 5 à 6 heures de vélo, et je serais le pilote. 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 22:18

 A l'heure où je commence à préparer mes objectifs 2013, Jean François et moi , nous avons eu cette idée folle non pas d'inventer l'école , mais de faire Amiens Chimay en Belgique et retour dans la même journée en tandem.

amienschimay-copie-1.PNG

En effet , j'ai repris la compétition après 27 ans d'arrêt. Certes à un tout petit niveau, mais c'est comme si j'avais commencé à 53 ans la compétition.

Je me suis lancé dans le contre la montre , en achetant un vélo adapté et je prends beaucoup de plaisir à en faire. Ma qualification aux championnats de France Ufolep à Saint Vulbas a été une magnifique expérience. Cela fera encore partie de mes objectifs 2013.

J'ai participé à mes premiers cyclocross cet hiver, je vais même courir au championnat de Picardie dimanche prochain si j'en ai l'autorisation.

Donc cette idée m'a tout de suite enchantée.

Chimay en Belgique est une ville connue pour sa bière. Nous achéterons 2 bouteilles de Chimay: la bleue et la rouge, que nous boirons à notre retour à Amiens.

Ce défi est prévu le vendredi 1er mars 2013. Nous aurons deux accompagnateurs en scooter pour le ravitaillement, le dépannage et surtout faire un beau reportage photographique.

Cela représente 334 km que nous comptons faire en 12 heures.

Pour préparer ce défi, nous avons prévu un programme d'entraînement spécifique.Il va commencer dés ce week end!.Le blog de Jean François présente aussi ce projet fou.

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 20:33

Il est temps de faire le bilan de l'année 2012.

Voici quelques données:

10120 km sur route

377 heures de selle

22h d'home trainer

128 km de VTT

5h de cyclocross.

25 courses sur route

1 course en 3 étapes sur route

1 championnat départemental route Ufolep

1 championnat régional CLM individuel et par équipes mixtes Ufolep

1 championnat de France élus CLM individuel et course en ligne

1 championnat de France CLM individuel et par équipes mixtes Ufolep

L'étape du tour de France; Albertville La Toussuire.

3 cyclocross

 

Mes résultats sont

1 place de 2 ( vice champion de Picardie CLM Ufolep par équipes mixtes)

2 places de 3

1 place de 4

4 places de 5 ( dont 5ème au championnat de France CLM individuel élus )

Soit 25 points Ufolep

8 top 10.

3351 à l'étape du tour en ayant un dossard au delà de 5800.

 

Il ne manquera donc que la victoire.

En octobre j'ai changé de club, les objectifs correspondent plus aux miens.Je suis au Team Flixecourt 80.

 

Ce fut malgré tout ,une bonne année , ma première vraie année de compétition, ayant repris en 2011 après 27 ans d'arrêt.

 

De plus, j'ai rencontré lors des divers championnats de nombreux cyclistes tous aussi attachants et gentils. je ne peux pas tous les citer, mais je pense à l'équipe du bungalow lors des championnats de France ufolep: Soralia, Pierre, Pierre, Jonnathan et Jean François à qui je dédie cet article.

 

Je souhaite donc à tous mes lecteurs une bonne et heureuse année 2013; Vous pourrez toujours suivre mon parcours sur ce blog.

 

 

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 18:11

Je participe donc à mon premier cyclo-cross le dimanche 4 novembre à Abbeville. C'est déjà un vrai parcours du combattant pour y arriver et tout cela pour prendre une raclée ; j'ai vraiment la motivation.

Après avoir obtenu mon carton cyclo-cross, il y a environ 15 jours et m'être inscrit au challenge régional dont la première manche a lieu ce dimanche , il a fallu récupérer un vélo cyclo-cross.WP_001302.jpg

Christophe m'a donc prêté le sien car nous faisons la même taille. Il a même prêté ses chaussures et 1 paire de roues supplémentaires. Je suis donc allé le chercher mardi soir. Après toutes les explications nécessaires pour le prendre bien en main, je me dis qu'il faut mettre tout cela en pratique au plus vite.( Merci encore Christophe ).

Entre temps , je visionne une vidéo pour essayer de bien comprendre les gestes pour passer des obstacles, et surtout comment descendre et remonter sur le vélo tout en avançant. Enfin toute chose pour ne pas être trop ridicule le jour j.

Ce jeudi matin, je décide donc de faire un entraînement d'environ 40 minutes sur une prairie prés de la crèche à deux pas de la maison.

J'installe donc des planches pour m'exercer et je mets quelques piquets pour baliser le parcours. En installant ces planches , j'ai été pris à partie par un habitant du coin qui promenait son chien, qui croyait que je jetais des planches pour m'en débarasser. Aprés quelques explications, elle comprend vite et reste même en spectateur pour m'encourager . Ca fait plaisir.WP_001300.jpg

Le temps est humide et doux, je m'étais donc habillé comme d'habitude pour faire de la route. Au bout de 10 minutes, j'ai tellement chaud, que je me retrouve en court haut et bas.On me l'avait dit, mais c'est toujours par soi même que l'on apprend mieux les choses.

Mes premiers essais de descente et remontée sur le vélo sont catastrophiques. Mais au fur et à mesure des tours cela s'améliore; surtout la descente du vélo, la montée est plus laborieuse.

Je m'amuse bien à tourner autour de la crèche, j'alterne les passages dans l'herbe rase, haute puis je saute les planches avec le vélo sur l'épaule. Là je me rends compte que courir est tout autre chose et qu'au bout du 10 ème tour je commence à avoir mal aux jambes.

C'est plutôt une réussite, vendredi soir je ferai un entraînement avec des montées et descentes.

La course de dimanche sera très difficile, mais motivé comme je le suis, n'importe quel résultat me fera plaisir!

Comme d'habitude je vous ferai un article sur cette nouvelle expérience.

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 16:27

Ce samedi 27 octobre, je participe à ma première sortie avec mon nouveau club le Team Flixecourt. Cette sortie consiste essentiellement à flécher le parcours pour la randonnée VTT du dimanche 28 octobre.

Je me rends donc en voiture en prenant en passant Gaëtan qui habite à  2 pas de la maison.

Dés 9 heures nous sommes sur le parking du complexe sportif René Cappel à Flixecourt. Nous sommes 7, nous faisons les premières présentations; mais il me faudra de nombreuses sorties pour retenir les noms; je n'ai pas du tout la mémoire des noms et visages. Je reconnais Stéphane le président et Nicolas mon parrain du club.

Un circuit de 45 km est donc à effectuer. Cela sera la plus longue distance à faire depuis bien longtemps . Je ne sais pas si j'arriverai à suivre.

Cela monte dés le début sur la route pour sortir du village et rejoindre les chemins. Même si le temps s'est amélioré ces derniers jours, les chemins sont bien gras et boueux à mon goût.

J'arrive à monter à un bon rythme, mais les descentes et les parties techniques sont très dures pour mon niveau. Gaêtan me donne de nombreux conseils pour mieux les appréhender.

A plusieurs reprises, je ne prends pas les bonnes trajectoires et je paie cash ce mauvais choix; je me plante dans les ornières qui sont parfois très profondes. Je chute 2 à 3 fois sans gravité.

Dans le bois de Canaples, je fais les 200 derniers m, à pied, tellement la pente est raide ( pour moi ) et la présence d'ornières de ravinement par la pluie pouvant atteindre jusqu'à 50 cm de profondeur.

La descente est tout aussi technique , je dois poser pied à terre. je suis perturber par la présence d'une barrière au milieu du chemin.

Mais je file vers la vallée pour rejoindre un chemin qui emprunte l'ancienne voie ferrée. Il se met à pleuvoir.

Heureusement, nous rentrons à Flixecourt; le vélo est très sale ainsi que le vététiste.

Je suis un peu broyé de partout , aux mains et surtout au dos, car les derniers km , je n'ai pas hésité à foncer.

Je suis heureux d'avoir réaliser ce parcours même si la moyenne n'est pas extra.

Mardi je récupère un vélocross ( Merci Yo ) et je ferai un mini parcours derrière la crèche de Salouël pour m'exercer. Je vous raconterai tout cela dans la semaine.

Çà va être chaud tout de même, ma première participation à une compétition de vélocross à Abbeville, le 4 novembre, et je viens de recevoir la confirmation de mon inscription.

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 18:19

Par envie de connaître de nouvelles sensations, je me suis inscrit au cyclocross d'Abbeville le dimanche 4 Novembre 2012. Ce sont les jeunes que j'ai rencontrés lors des championnats de France CLM Ufolep à Saint Vulbas qui m'ont filé ce virus. Je me suis dit pourquoi pas ? J'en ai jamais fait et ne pas connaître ces sensations serait dommage. Et comme j'aime bien les défis , je vais participer au challenge régional qui est composé de 3 courses en Picardie. De là à être qualifié au France , cela serait extraordinaire; mais n'anticipons pas .

Donc pour faire ce type de course, il a fallu sauter les différents obstacles.

J'ai obtenu mon carton cyclocross 3ème catégorie; il n'y a que 3 catégories, contrairement au cyclosport où 4 catégories cohabitent.

Je vais avoir en prêt un vélo cyclocross, car investir dés la première année serait déraisonnable. Et en plus j'ai déjà 3 vélos , un de plus ne trouverait pas sa place dans mon garage.

Néanmoins il faut quand même m'entraîner pour m'habituer aux chemins parfois boueux et  glissants. Pour cela , je récupère un VTT cette semaine et je vais partir à l'aventure. Il me reste donc 15 jours pour me familiariser , c'est court mais comme je suis très motivé, je suis confiant.

De plus c'est une excellente préparation pour la saison 2013; je compte ainsi être en forme dés le début de saison pour les courses cyclosport.

En effet au milieu de saison, j'ai d'autres objectifs, mais j'en parlerai plus tard.

Comme d'habitude je vous narrerai mes courses, vues de l'intérieur avec tout mon ressenti. Je rappelle que mes articles narrant mes courses ne sont pas l'exacte vérité des faits mais mon impression au travers du prisme de mon cerveau.

A bientôt donc pour ces nouvelles aventures.

Repost 0
Published by Guy Vasseur - dans Le blog
commenter cet article

Présentation

  • : Guy.Vasseur
  • Guy.Vasseur
  • : Vous allez suivre mon entraînement et mes compétitions cyclistes, course à pied et triathlon
  • Contact